28 novembre 2018

Au cœur du quartier de la Recoleta, l’Avenida Santa Fe abrite tant de boutiques qu’on la surnomme « l’Avenue de la mode ». Ce n’est pourtant pas pour refaire notre garde-robe que nous foulons ses pavés, mais pour visiter la somptueuse librairie Ateneo Grand Splendid, qui ne porte que trop bien son nom. Ses trois étages de balcons surplombés par une magistrale coupole abritent davantage d’ouvrages et de faste que l’on ne peut l’imaginer.

Si le bâtiment fête cette année le centenaire de son inauguration, la librairie est pourtant récente ; il s’agit en effet initialement d’un théâtre, le Grand Splendid, bâti à la place de l’antique Teatro Nacional Norte. Dès ses débuts, maints grands artistes de ballet et d’opéra comme de tango ont foulé ses planches ; parmi eux Carlos Gardel, figure majeure du tango dans la première moitié du XXe siècle. Les plus grands noms du tango y enregistrent également de nombreux morceaux grâce à la Radio Splendid et son label Odeon qui se trouvent dans l’enceinte du théâtre. Ce dernier se vit ainsi dédier un tango par Roberto Firpo en 1927.Il est ensuite reconverti en cinéma à la fin des années 1920, pour être finalement rénové quatre-vingt ans plus tard par l’architecte Fabrizio Manzone et devenir la magnifique librairie que nous visitons aujourd´hui. Cette dernière fait partie des enseignes du groupe Yenny – El Ateneo. Initialement El Ateneo il est, depuis sa création il y a plus d’un siècle, à la fois libraire et éditeur. Cette affaire familiale est notamment connue pour avoir laissé en vente des ouvrages à l’époque interdits dans l’Espagne franquiste. De leurs quarante-cinq enseignes argentines, El Ateneo Grand Splendid demeure, et de loin, la plus remarquable.

Élue plus belle librairie du monde par the National Geographic en 2019, dans la capitale qui compte le plus de librairies par habitant de la planète, l’Ateneo Grand Splendid ne manque pas de nous envoûter. Face à nous, la grande scène du théâtre demeurée intacte cohabite avec quelques 120 000 ouvrages soigneusement disposés sur les étagères installées dans ce qui fut jadis la fosse de la salle de spectacle. Son nom révèle ainsi parfaitement l’originale double nature de cette librairie puisque l’architecture du théâtre est parfaitement préservée et mise au service des livres et de leurs lecteurs : les loges autrefois réservées à un public privilégié et restreint deviennent un espace de lecture ouvert à tous, dans lequel nous nous arrêtons un moment pour parcourir quelques pages ; les balcons d’où l’on regardait auparavant les artistes se produire en contrebas sont aujourd´hui arpentés par touristes comme habitués à la recherche d’un ouvrage parmi les nombreux rayons ; le public ne se trouve plus devant la scène mais sur ses planches, d’où il admire le bâtiment autour d’un café ou d’une traditionnelle pâtisserie argentine.

Pour notre part, nous décidons de profiter pleinement des deux et dégustons des sucreries tout en buvant nos cafés dans une atmosphère qui demeure calme et plaisante en dépit du nombre de visiteurs présents. L’un d’entre eux se met à jouer du piano à queue mis à disposition sur la scène comme nous prenons place autour d’une des tables installées derrière les épais rideaux de velours rouge qui demeurent aujourd’hui ouverts en permanence. Nous admirons l’édifice, non sans lever les yeux pour contempler la splendide fresque qui orne la coupole.

Couronnant l’édifice de ses vingt mètres de diamètre sur 3,65 mètres de hauteur, cette coupole admirée par un million de paires d’yeux chaque année est remarquablement décorée par une œuvre de Nazaremo Orlandi peinte en 1919. Au lendemain de la première guerre mondiale, elle représente une allégorie de la paix esquissée sous les traits d’une femme, située au centre de la scène, vers laquelle convergent de part et d’autre des anges et des hommes. Il est plus aisé d’avoir une vue d’ensemble de ce très beau plafond depuis le rez-de-chaussée, mais en admirer les détails nécessite de monter progressivement les étages depuis lesquels nous voyons tout aussi bien la scène en contrebas que le tableau esquissé sur la coupole. La décoration des balustrades vaut également le coup d’œil : les cariatides d’origine sculptées par l’italien Troiano Troiani sont parfaitement entretenues et tout à fait ravissantes.

Après avoir fini notre boisson, nous nous dirigeons donc vers le troisième et dernier étage, où sont exposées plusieurs toiles qui varient en fonction de l’exposition temporaire en cours. En ce qui nous concerne, nous profitons d’une exposition très colorée du University Women’s Club de Buenos Aires.

Nous redescendons ensuite et nous rendons au sous-sol qui abrite les rayons littérature junior et musique. Nous n’en revenons pas : la librairie propose un choix d’ouvrages impressionnant, passant selon les rayons d’une collection de très beaux ouvrages classiques à de la littérature beaucoup plus légère et récente. On y trouve des livres de poche comme de très belles éditions élégamment reliées. Le proverbe local « Si està, està en El Ateneo » (Si ce livre existe, il est à l’Ateneo) prend immédiatement tout son sens : Nous ne manquons pas de remarquer avec amusement la présence de livres tels que les œuvres complètes de Maupassant intégralement traduites en espagnol, de même que de nombreux ouvrages d’auteurs de tous les horizons confondus. À l’image de la ville de Buenos Aires, l’Ateneo Grand Splendid se caractérise par son multiculturalisme et son caractère hétéroclite qui font la richesse de la collection de l’une comme de la population de l’autre.

Nous quittons finalement la fraîcheur de l’édifice, qui de l’extérieur ne laisse nullement présager la présence d’une beauté aussi insolite, et retrouvons le soleil argentin. Si Shakespeare écrit que le monde entier est un théâtre, cette librairie fut en tout cas celui de notre émerveillement.

 

Brune Soubeyrat – de Gantho

Carnet pratique

Comment y aller ? El Ateneo Grand Splendid – Avenida Santa Fe 1860, Recoleta. Ouvert tous les jours – Du lundi au jeudi de 9h à 22h, vendredi et samedi de 9h à 00h et le dimanche de 12h à 22h.

Diaporama

Découvrez tous nos articles

error: Content is protected !!