15 mai 2019

Au cœur de la capitale argentine règne un patrimoine culturel et historique unique. Ce sont les cafés dits « notables » en espagnol, lieux de refuge des artistes et personnalités littéraires d’autrefois, qui restent une des représentations les plus typiques de la culture portègne de l’âge d’or de la ville.

Ils sont au nombre de 82 aujourd’hui, et ils ont chacun été choisis par le gouvernement de la ville de Buenos Aires lui-même. Les cafés notables se situent majoritairement dans les quartiers historiques de la ville : San Telmo, le Microcentro et la Boca. Datant du XIXe et XXe siècle, ils ont vu s’asseoir à leurs tables les plus grands artistes, peintres, chanteurs, poètes argentins et même du monde. Le gouvernement de la ville autonome de Buenos Aires a décidé d’en faire une liste afin de montrer à quel point ils sont le berceau et la représentation de l’ambiance particulière de cette cité bourdonnante. Ils font partie intégrante du patrimoine portègne.

S’asseoir dans un de ces cafés, c’est découvrir Buenos Aires d’une toute autre manière. Tout d’abord, ils se trouvent pour la plupart dans des quartiers d’intérêt où il fait bon flâner. Vous pouvez ensuite y boire le fameux café con leche ou autre whisky, jus ou chocolat chaud. La richesse des cafés notables se trouve souvent dans leur décoration typique, unique à chacun d’eux. Boiseries, tapisseries, mobilier d’époque, vitraux, parquets, bibliothèques et fresques murales. Un bon moyen de s’échapper quelques heures du brouhaha des rues en lisant le journal au milieu des habitués du lieu et des quelques curieux.

Parmi les cafés notables les plus populaires de Buenos Aires, nous avons choisi quelques lieux emblématiques.

 

L’Alvear


Situé dans un des plus célèbres palaces de Buenos Aires en plein cœur de la ville, le café notable Alvear est réputé pour son luxe et son impressionnante collection de cognacs et whiskies. Ouvert en 1932, construit avec pour modèle le palace parisien le Ritz, il a accueilli et continue de recevoir la haute société portègne et étrangère. Par ses tables de marbre rondes sont passées de nombreuses célébrités à l’instar du Prince de Gales, les Roi et Reine d’Espagne, Charles Aznavour, Charlie Chaplin ou encore Sofia Loren.

 

Le Seddón


Ce petit café, ancienne pharmacie transformée en bar chaleureux, se trouve au cœur du quartier historique de San Telmo. On peut s’y asseoir pour boire, manger mais aussi écouter de la musique argentine typique, admirer du tango ou de la salsa. Il possède une belle collection de décorations et objets anciens : machines, fresques, lampes et mobilier. Un lieu sympathique qui vaut que l’on s’y attarde.

 

Le Café Margot

Ouvert depuis 1904 dans le quartier de Boedo, au sud de la ville, le Café Margot conserve un certain esprit bohème. Il était à l’origine une confiserie de quartier et s’est peu à peu transformé en un chaleureux café, agrémenté d’une très riche bibliothèque. Il a accueilli pendant de nombreuses années le groupe d’artistes et intellectuels de Boedo, issus des milieux ouvriers dans les années 1920, mais aussi le célèbre et controversé boxeur argentin Mono Gatica.

 

La Poesía


La Poesía est un des cafés notables les plus mythiques de la capitale. Il est situé à quelques rues du célèbre marché de San Telmo. Il fut fondé en 1982 par le journaliste et poète Rubén Derlis ; il devint rapidement un lieu important de rencontres entre intellectuels pour discuter de politique et démocratie après la chute de la dictature en Argentine. Vous pouvez vous asseoir sur une de ses petites tables, et contempler ses murs décorés, son vieux piano tout en lisant le journal proposé à l’entrée. Un lieu convivial et typique de ce magnifique quartier de Buenos Aires.

 

La Confitería las Violetas


Au cœur du barrio Almagro, vous trouverez ce magnifique salon de thé aux vitraux courbés, tentures et aquarelles chinoises et décoration extraordinaire. La Confitería de la Violetas est notamment devenue célèbre comme étant le salon de thé favoris de las abuelas, les grands-mères de la Plaza de Mayo. En effet, pendant la dictature militaire qui sévit de 1976 à 1983, les grands-mères des enfants et petits enfants enlevés secrètement par le régime défilèrent pendant des années pour protester contre la dictature et sa manière d’enlever ceux qui protestaient contre elle. Las Violetas fut pendant des années leur lieu de rendez-vous et de discussion, ce qui fit de ce café un lieu aussi réputé que chaleureux.

 

El Federal


Niché dans le quartier de San Telmo, décoré dans un style italien original, on trouve le plus vieux bar notable de la ville : el Federal, ouvert en 1864. Il est un véritable témoin d’une époque ancienne et typique du développement de la ville au XIXe siècle et de ses catastrophes, telle que l’épidémie de fièvre jaune survenue en 1871, qui décima un tiers des habitants de Buenos Aires. Il a été le lieu de tournage de plusieurs grands films argentins. C’est une fois de plus un lieu historique intéressant à découvrir tout en buvant un café au détour des rues du quartier.

 

La Confitería ideal


Situé dans le Microcentro, la Confitería Ideal conserve une décoration luxueuse datant des années 1920, faite entièrement de matériaux rapportés d’Europe. Il a été le théâtre de plusieurs tournages de films argentins ; ses tables ont reçu des célébrités du monde entier comme Maurice Chevalier, l’actrice mexicaine María Felix, le cinéaste Robert Duvall ou encore Yoko Ono. Attention toutefois, ce notable est en travaux de rénovation depuis 2016 et la date de sa réouverture n’a pas encore été communiquée ! Patience, donc…

 

Josephine Boone

Découvrez tous nos articles

error: Content is protected !!