Voyager en Argentine en novembre

Avec ses 3450 kilomètres de long, l’Argentine propose des paysages et des expériences uniques à chaque période de l’année. Il faut juste s’assurer de bien choisir son moment selon sa destination rêvée, entre par exemples, la découverte de l’héritage jésuites et des randonnées autour du Fitz Roy, un safari animalier entre Ibera et Valdès et la rencontre avec les gauchos de Patagonie argentine et chilienne. Les conseils de notre équipe.

Voyager en Argentine en novembre

Le mois de novembre est le mois préféré des voyageurs étrangers: Le soleil continue à prédominer dans la moitié nord du pays. Il y a moins de précipitations dans la moitié sud. Les températures sont clémentes partout, avec encore des nuits fraiches en altitude, dans la partie andine. La nature se pare de ses habits les plus colorés. tous les animaux migrateurs sont au rendez-vous aussi bien aux Esteros del Ibera, que sur la côte patagonne et dans les chenaux de Patagonie.

Le printemps est aussi très agréable à Mendoza et à San Juan ; températures douces en journée et nuits fraîches. Les vignes ont toutes leurs feuilles et le raisin commence à poindre. C’est aussi le moment idéal pour arpenter l’Altiplano, les vallées de Calchaquies et de Humahuaca, avant les possibles averses du plein été austral.

Les chutes d'Iguaçu se visitent toute l'année

En Patagonie argentine, le climat n’est pas encore très stable, mais il s’améliore petit à petit. La région des Lacs est parée de superbes couleurs de la végétation en pleine floraison.

La province de Misiones reste humide toute l’année, mais c’est une excellente période pour observer les oiseaux. Un safari photographique aux Esteros del Iberá vous permet de croiser les grandes migrations aviaires.

Le pato, jeux gauchos dans pampa argentine

Le deuxième we de novembre, le Jour de la Tradition rassemble gauchos, chevaux et leurs admirateurs à San Antonio de Areco pour fêter le folklore de la pampa argentine. Toutes sortes d’activités équestres et culturelles sont organisées autour du mythe du gaucho, célébré par l’incontournable Martin Fierro de José Hernández. La journée culmine avec le grand défilé des cavaliers en tenue d’apparat, poncho sur l’épaule, poignard à la ceinture, pantalon bombacha et élégant foulard autour du cou. Tous se régalent de la savoureuse viande de bœuf grillée à l’asado, avant d’admirer les danses traditionnelles comme la chacarera ou la zamba.

Le maté, une coutume argentine

Lors du mois de novembre, la province de Misiones célèbre la fête nationale du maté argentin. Cette boisson très apprécié dans tout le pays est à base de yerba maté infusée dans un peu d’eau chaude. Sa consommation préside à un véritable rituel social, puisqu’elle se partage tout au long de la journée.

Courant novembre, le Gran Premio Nacional n’est rien de moins que la plus grande course hippique argentine. Elle se passe à Buenos Aires, où elle attire les plus grands coureurs et chevaux d’Amérique latine.

L'obélisque, symbole de la capitale argentine

Le premier we du mois de novembre, la Nuit des Musées de Buenos Aires ouvre gratuitement au public les portes de plus de 200 lieux culturels. Année après année, c’est devenu un rendez-vous incontournable pour les porteños qui s’y pressent toute la soirée jusqu’à 03h00 du matin.

Le 23 novembre célèbre le jour de la Souveraineté nationale en mémoire du combat de la Vuelta de Obligado en 1845. Cette grande bataille navale menée sur le río Paraná contre les forces anglo-françaises par la Confédération Argentine est un moment fondateur de la reconnaissance de leur pays. On retrouve d’ailleurs une image des navires de guerres sur les billets de 20 pesos, et la station de métro parisienne appelée Argentine s’est nommée Obligado jusqu’en 1947, date de la visite d’Eva Perón.

error: Content is protected !!