Vallées Calchaquies, Nord-Ouest Argentine

Notre agence de voyage de Buenos Aires vous propose de découvrir les vallées Calchaquíes, l’une des plus belles régions Argentine.

 

Géographie des vallées Calchaquíes

Géographie et relief des vallées Calchaquíes

Sans conteste l’un des plus beaux sites naturels d’Argentine, les vallées Calchaquíes sont un ensemble de vallées et montagnes de 520 km s’étendant sur les provinces de Catamarca, Tucumán et Salta. La partie la plus visitée, de Salta à Cafayate, suit la mythique Route 40 et le río Calchaquí. Une route étroite et en grande partie non asphaltée qui traverse les villages de Cachi, Molinos, Angastaco, au cœur d’un fantastique paysage de montagnes rouges et de formes rocheuses sculptées par la nature au cours des siècles.

 

Climat dans les vallées Calchaquíes

Climat dans la vallée Calchaquies

Il convient d’être prudent en été (décembre à mars), car la météorologie est instable. Des averses sont possibles. Mieux vaut avoir un véhicule 4×4. En raison de la chaleur, il est préférable de découvrir la région le matin et en fin d’après-midi et, comme les autochtones, de faire la sieste. Le ciel bleu domine largement en hiver (juin à août), mais il faut venir avec des vêtements adaptés au froid. L’automne (avril et mai) ainsi que le printemps (septembre à novembre) sont très agréables. Le ciel bleu continue à prédominer, la température est douce et la durée du jour permet de longues excursions. Voir notre fiche : Quand partir en Argentine

 

Histoire des vallées Calchaquíes

Paysages des vallées Calchaquíes

Les vallées Calchaquíes doivent leur nom aux indiens calchaquíes ou diaguitas, redoutables guerriers qui opposèrent un siècle de résistance à la colonisation espagnole avec leurs seuls arcs, flèches et haches. En 1561, les Diaguitas se réfugièrent dans les vallées et s’armèrent contre les Espagnols sous le commandement du cacique Kalchakí, raison pour laquelle les conquistadores les appelèrent Calchaquíes.

Définitivement vaincus en 1667, beaucoup furent déportés dans d’autres régions, comme les indiens Quilmes, emmenés de force dans la province de Buenos Aires dans un village qui porte aujourd’hui leur nom.

 

village d’Amblayo

Visite de l'Amblayo, vallées Calchaquíes

Amblayo est un village perché à 2290 mètres d’altitude. Il est très isolé, au centre de la zone agricole et pastorale qui s’étend entre les vallées Calchaquies et de Lerma. Son accès, par une piste non goudronnée de 45 km, est parfois rendu compliqué par les pluies d’été. On y trouve d’excellents fromages et de somptueux points de vue à admirer lors de balades en 4×4, à pieds ou à cheval.

 

Village de Payogasta

Village de Payogasta, vallées Calchaquíes

Payogasta signifie « village blanc » en langage indigène calchaquí ; ainsi nommé en raison de l’enneigement hivernal des sommets, ce village de 400 habitants est situé à 10 km au nord de Cachi, sur la route nationale 40. On peut y déguster de l’agneau, du fromage et du lait de chèvre, accompagnés de l’incontournable binôme maïs – quinoa. Le vin local est produit à partir des plus hauts vignobles du monde.

 

Village de Cachi

Village de Cachi, vallées Calchaquíes

Le joli village de Cachi est perché à 2200 m. On peut être tenté de s’y attarder tant la physionomie et la tranquillité du village, au milieu d’un paysage exceptionnel, sont captivants. Des rues pavées, de petites maisons blanches, une jolie église avec un plafond en cactus, un petit musée archéologique sur les Calchaquíes, un marché artisanal. Et de plus, un ancien moulin transformé en bel hôtel, la Bodega El Molino de Cachi.

 

Village de Seclantas

Village de Seclantas, vallées Calchaquíes

Typique hameau de vallée avec ses quelques maisons regroupées de part et d’autre de la route, Seclantas compte 300 habitants. Il a été classé lieu d’intérêt historique national en 1975, notamment pour son architecture traditionnelle de paille et de barro et son église coloniale, la Iglesia del Carmen. Il est aussi célèbre par le nombre d’ateliers de tissages de châles, ponchos, nappes et couvres lit en laine de mouton, d’alpaca et de lama. Vous y trouverez du choix et de la qualité avec des prix bien meilleurs qua dans les boutiques citadines.

 

Village de Molinos

Village Molinos, vallées Calchaquíes

Molinos est l’une des bourgades les plus sympathiques des vallées Calchaquíes. Son église est un petit bijou de l’art colonial. Il fait bon se promener dans les ruelles tranquilles. Le village doit son nom aux moulins construits sur la rivière.

 

Village de Colomé

Village de Colomé, vallées Calchaquíes

Depuis Molinos c’est un détour de 40 km pour aller jusqu’à l’estancia de Colomé, un lieu de séjour exceptionnel dans un panorama andin très ouvert. Le vignoble possède la caractéristique d’être le plus haut du monde, avec des vignes plantées entre 2200 et 3000 m. Il réunit en altitude les conditions idéales pour l’expression aromatique du cépage torrontés qui y donne un vin blanc sec fruité de renom.

 

Musée James Turrell, Colomé

Musée James Turrell, Colomé

On trouvera de quoi se détendre agréablement en profitant d’une vue sur les Andes superbe lors de balades à pied, à cheval ou en vélo. Autre incontournable de l’estancia Colomé, la visite du musée d’art contemporain de niveau international, qui présente sur 1700 m² le travail sur les lumières et l’espace de l’artiste américain James Turrell. Sans oublier l’activité incontournable du lieu : la dégustation des vins distingués 3 années consécutives comme le meilleur vin argentin par la revue Wine Spectator.

 

Village d’Angastaco

Village d'Angastaco, vallées Calchaquíes

La Route 40 continue vers Angastaco avec son petit centre qui s’anime lorsque la chaleur tombe. À l’époque du séchage des piments qui a lieu en plein air, ses rues de terre battue se parent de rouge jusqu’au cœur du village. Ce village se trouve juste à l’entrée (ou à la sortie) de la Quebrada de Las Flechas, une curiosité géologique que vous ne pouvez manquer car la Route 40 traverse ce spectaculaire massif.

 

Village de San Carlos

Village de San Carlos, vallées Calchaquíes

Le village de San Carlos a toujours su préserver ses traditions des évolutions de la vallée. Son église de style colonial date de 1801, mais l’on peut visiter des vestiges de civilisations pré-hispaniques dans le musée qui a ouvert en 2008. On y découvre la culture des indiens calchaquíes qui occupèrent les lieux dès le XIe siècle.

 

Village de Cafayate

Village de Cafayate, vallées Calchaquíes

En arrivant vers Cafayate, on retrouve la main de l’homme et le vert des cultures. Les premières vignes annoncent une petite ville prospère tournant autour de la viniculture. Les traditions culinaires sont vivaces dans le village. Leur locro (ragoût à base de maïs, haricots blancs, courge, bœuf, tripes, lard) est devenu le plat de la fête nationale argentine. Les empanadas (chaussons fourrés à la viande et aux légumes) de cette région seraient les meilleures du pays. On peut aussi nommer les deux spécialités cuites dans une feuille de maïs ; le tamal, à base de pâte de maïs farcie à la viande, et la humita, qui mêle sucre et lait au maïs.

 

La route de Salta à Cachi

Recta de Tin Tin dans le parc los Cardones

La route reliant Salta à Cachi ne peut que laisser un souvenir inoubliable et des émotions fortes : il faut d’abord négocier la Cuesta del Obispo (la côte de l’évêque), une montée en lacets à travers la forêt jusqu’à 3000 m d’altitude. Puis le paysage change, s’aplatit et devient aride, les cactus candélabres du parc national Los Cardones montent la garde. Attention dans la Recta Tin Tin : les panneaux prient de ne pas trop accélérer dans cette longue ligne droite, les lamas en liberté peuvent traverser.

 

La route de Cachi à Cafayate

La route 40 dans la vallée des Calchaquies

À partir de Cachi, la célèbre Route 40 longe le río Calchaquí vers le sud. Une piste poussiéreuse et hallucinante qui dessert les villages en descendant jusqu’à Molinos, Anfagasto puis Cafayate. Si les environs semblent déserts et oubliés, ils ont pourtant constitué pendant des années une voie commerciale importante sur la route des Andes. Au sud, la Quebrada de las Flechas fait traverser un défilé impressionnant de roches dressées vers le ciel.

 

Faune et flore des vallées Calchaquies

Renard des Andes appelé culpeo en Argentine

Le climat sec et froid ne permet pas la présence d’une faune aussi diversifiée et abondante dans la puna que dans la yunga voisine. On peut toutefois observer des vols du célèbre condor des Andes et de quelques flamands roses. Votre route peut aussi croiser des troupeaux sauvages de lamas, d’alpagas et de vigognes. On ne compte que très peu de pumas et de chats des Andes (sorte de petit léopard) aujourd’hui.

 

Fêtes et culture dans les vallées Calchaquíes

Festival Serenata à Cafayate

Appartenant au large groupe de la civilisation andine, les Indiens calchaquíes étaient passés maîtres dans la métallurgie, travaillant le cuivre, l’or et l’argent. Ce sont aussi eux qui introduisirent dans la région l’art du tissage qui perdure encore. Ils vivaient de l’agriculture, notamment de maïs, quinoa et pommes de terre cultivés dans des champs irrigués en terrasse. L’élevage de lamas leur fournissait moyen de transport, viande, lait, cuir et laine.

 

Hôtels : où dormir dans les vallées Calchaquíes?

Hotels dans la vallée des Calchaquies

Hôtel La Merced del Alto, à Cachi : Belle architecture de type coloniale pour cet hôtel de charme situé dans les faubourgs de Cachi.

Estancia Colomé, à Colomé : estancia de luxe dans un décor de rêve en pleine nature. Bonne cave et gastronomie bio.

Hacienda Los Molinos, à Molinos : magnifique demeure coloniale récemment restaurée au cœur du village.

Hôtel Viñas de Cafayate, à Cafayate : Excellente qualité prix de cet établissement situé dans les vignes à la sortie du village. Bel environnement depuis votre terrasse et bonne table sur place.

 

Restaurants : où manger dans les vallées Calchaquies?

Restaurants dans la vallée des Calchaquies

Rincon Florido, à Angastaco : adresse simple et chaleureuse. Bon endroit pour savourer les spécialités régionales, empanadas et ragoût d’agneau arrosés d’un vin patero (maison) très honnête.

Finca El Carmen, sur la route d’Angastaco : grande demeure d’adobe avec une bibliothèque très bien conservée, cuisine traditionnelle.

 

Shopping : qu’acheter dans les vallées Calchaquíes?

L'artisanat dans les vallées des Calchaquies

Les ponchos sont la grande spécialité de la région. Ils sont tissés main par les familles des alentours. Pour assister au tissage, ne pas hésiter à faire halte dans les petites maisons de pisé qui s’égrènent tout au long de la piste qui longe l’est du Rio Calchaquies sur 10 km, entre la route 42 et le village de Seclantas.

On peut aussi trouver au bord de la route des vendeurs locaux d’artisanat : poteries et céramiques, vannerie, tissus et vêtements en laine de lama.

Les vins de Cafayate, issus des plus hauts vignobles du monde, sont connus dans le monde entier. Notamment le torrontés, un cépage blanc qui n’existe que dans la région.

 

Transports : comment se rendre dans les vallées Calchaquíes?

Comment se rendre dans les vallées Calchaquies

De Buenos Aires, le meilleur moyen de visiter les Valles Calchaquíes est de se rendre à Salta en avion puis de louer une voiture.

Bus : pour relier la capitale argentine au nord-ouest en bus, il faut compter une vingtaine d’heures de voyage.

Avion : l’aéroport de Salta, de nom General Güemes, se trouve à 10 km au sud-ouest de la ville de Salta et dessert les villes de Buenos Aires, Tucumán et Córdoba. Compagnies : Aerolíneas Argentinas, Aerosur, Andes et LAN.

Voiture : ne pas oublier que les forts dénivelés entraînent nombres de lacets qui rendent les distances plus longues à parcourir. Il est important d’anticiper les lieux où il est possible de se rapprovisionner en essence et en vivres, en raison de l’isolement des petits villages des Vallées Calchaquies.

 

Quelles excursions faire dans les vallées Calchaquies ?

Visite de vignobles dans les vallées Calchaquies

Randonnées à cheval, à pied ou en VTT :

Yacochuya, Paseo de los Artisanos : vous commencez votre randonnée sur la rive du río Chuscha, pour faire le tour de la Sierra de Cafayate grâce au sentier de Yacochuya. Vous découvrez sur le chemin un ancien moulin jésuite du XVIIe siècle et un site archéologique indigène, qui expose de belles céramiques vieilles de plus de 500 ans. Le parcours prend fin à Cafayate, après un ultime arrêt au Mirador.

El Paso – La Yesera : vous rencontrez votre guide à El Paso et partez dans un environnement extraordinaire, pour admirer un décor illuminé par de magnifiques couleurs qu’on ne distingue pas depuis la route. Vous arrivez ensuite dans la zone appelée La Yesera, après avoir remonté un río et suivi un canyon plutôt confiné : c’est l’un des plus beaux endroits de la Quebrada de las Conchas.

Cascadas del Río Colorado : vous partez d’El Divisadero et commencez une balade sur un chemin de montagne. Votre point de chute après l’ascension : une majestueuse cascade d’une vingtaine de mètres de haut, qui abrite un bassin naturel dans lequel il est possible de prendre un bain (l’eau est cependant relativement fraîche). Prévoir des chaussures de marche, un pantalon et un sac à dos (il est important d’avoir les mains dégagées pendant la montée).

DÉCOUVREZ LES AUTRES RÉGIONS

EXEMPLES DE CIRCUITS

CRÉEZ VOTRE VOYAGE SUR MESURE

1) Remplissez notre formulaire et l'un de nos conseillers voyages prendra contact avec vous.

2) Grâce à notre connaissance du terrain nous vous proposons des circuits personnalisés et hors des chemins traditionnels.

3) Nous vous accueillons dès votre arrivée sur place.

4) Vous bénéficiez d'un suivi et d'une assistance 7j/7 et 24h/24 durant votre séjour.

error: Contenu est protégé.