Le Chili et l’Argentine en 2 semaines

Un circuit de 2 semaines élaboré entre Argentine et Chili permet de connaître la diversité des paysages de ce deux grands pays d’Amérique du sud. De Missiones à Valparaiso, d’Atacama à Ushuaia, tous les types de climats, géologies et environnements y cohabitent.

 

Nos recommandations pour 2 semaines de voyage

Nos recommandations pour 2 semaines de voyage en Argentine

S’il est facile et même conseillé de combiner la visite du Chili et de l’Argentine, le territoire de ces pays (qui, réunit, est grand comme 6 fois la France), impose de faire un choix drastique ! Si vous recherchiez l’ambiance tropicale, l’effervescence des grandes villes, le spectacle de la glace s’écroulant dans l’eau, la lumière des hautes altitudes, ces pays répondront de façon certaines à vos attentes !  Avec le temps nécessaire aux acheminements, 2 semaines permet d’associer 2 régions voisines avec le plaisir de traverser d’est en ouest les Andes. Mais, dans le temps imparti, on ne peut pas imaginer faire beaucoup plus que 2 ou 3 régions au total. Vouloir trop en faire équivaut à devoir prendre fréquemment des vols domestiques. Et le voyage se passe dans les transferts et aéroports. En conclusion, avec 2 semaines annuellement disponibles pour un voyage, mieux vaut faire plusieurs voyages et explorer latitude par latitude.

 

Nord-Ouest argentin et désert d’Atacama chilien

Nord-Ouest argentin et désert d'Atacama chilien

D’un côté, le nord-ouest argentin, avec des champs de cactus gigantesques, des montagnes multicolores, des vignobles verdoyantes, un désert de sel et des villages pittoresques. De l’autre, autour de San Pedro de Atacama, des lagunes colorées, des geysers, des formes géologiques étranges et des volcans coniques. Entre les deux, il faut traverser l’Altiplano, immensité minérale perchée entre 3700 et 6000 mètres d’altitude. Le voyage vous donnera l’impression d’une grande aventure et le soir venu d’avoir la tête dans les étoiles. Le circuit réunissant Noroeste et Atacama est un must. Si, par chance, vous disposez d’une semaine de plus il est possible d’y ajouter le Lipez et Salar de Uyuni et vous aurez fait 3 joyaux d’Argentine, de Bolivie et du Chili.

 

La Rioja, Fiambalá et Copiapo

La Rioja, Fiambalá et Copiapo

Coupler les région argentine de La Rioja et la région chilienne de Copiapo est peu ordinaire. Il s’agit là d’un parcours véritablement hors de sentiers battues. Depuis Buenos Aires vous prenez un vol pour La Rioja. Villa Union sera votre base pour visiter le parc Ischigualasto puis le parc Talampaya. Votre voyage se poursuit vers le nord, par la route 40, la Cuesta de Miranda et Chilecito. Selon votre intérêt il est possible d’explorer le canyon de l’Ocre ou de visiter le téléphérique La Mexicaine. Si vous vous intéressez à l’archéologie il faut une étape à Belen pour visiter les ruines préhispanique de Watungasta et la pyramide inca El Shincal de de Quimivi. Fiambala où vous séjournez ensuite vous fait prendre de l’altitude. Il est bon de s’y attarder un peu pour s’acclimater mais aussi pour profiter des thermes et des paysages de dunes et de salines. Vous empruntez la route de Los Seismiles. Vous passez non loin du volcan Peinado. 15 volcans de plus de 6000 mètres entourent le Paso de San Francisco. Une seule voiture se trouve là quand vous arrivez au col, à 4.726 m d’altitude : celle de votre chauffeur-guide chilien. Après avoir bordé la Laguna Verde, vous arrivez à l’hosteria de Laguna Santa Rosa où vous passez la nuit, en plein cœur du parc Nevado Tres Cruces. Le jour suivant, se succèdent les thermes de Juncal, le salar de Maricunga, le salar de Pedernales et ses piscines, la Cuesta de Los Patos,… La région de Copiapo s’ouvre à vous avec de nombreuses options : journée de balade dans les dunes, tourisme minier ou farniente sur les plus belles plages du Chili. Il s’agit d’un parcours de type exceptionnel !

 

Mendoza, Santa Cruz, Casablanca et Valparaiso

Mendoza, Santa Cruz, Casablanca et Valparaiso

Avis aux bons vivants, il s’agit d’un parcours épicurien. Après la visite d’une sélection de bodegas de la vallée de Uco, au sud de ville de Mendoza, vous prenez de la hauteur pour contempler les neiges de l’Aconcagua, puis redescendez et respirez avec profondeur l’air du Pacifique. La route des vins chiliens se décline en de multiples zones dont les plus célèbres sont les vallées Aconcagua, Maipo, Colchagua et Casablanca. La région de vins en Argentine comme au Chili est aussi celle où de grands chefs ont développé leur restaurant… La dernière étape, le port de Valparaiso, est l’occasion de manger de merveilleux fruits de mer. La route des vins est plutôt à faire avec un chauffeur privé. Ainsi, vous pouvez profiter pleinement des dégustations de vins. L’Autotour est possible, bien sûr, avec l’aide de nos roadbook et d’un bon GPS, mais l’un des voyageurs doit se sacrifier pour conduire !

 

Bariloche, Pucon et Puerto Varas

Bariloche, Pucon et Puerto Varas

Au cœur de la Patagonie Nord, Bariloche est la plus célèbre des stations lacustres argentines. Elle attire les vacanciers estivaux, comme des skieurs venus de toute l’Amérique. C’est aussi le point de départ de parcours itinérants pour découvrir les provinces de Rio Negro et de Neuquen, les grands parcs, la route des 7 lacs, le volcan Lanin… C’est justement au pied de se dernier que nous suggérons de franchir les Andes au Paso Mamuil Malal, pour poursuivre au Chili. Entre la région de Pucon, celle du lac Ranco et du parc Futangue, enfin la zone de Puerto Varas, il n’y a que l’embarras du choix sur les itinéraires. En 2 semaines toutefois, on ne peut imaginer beaucoup d’échappées. L’île de Chiloé, le fjord Reloncavi le parc Conguillio sont pourtant tout aussi tentants !

 

El Calafate, El Chalten et le Torres del Paine

El Calafate, El Chalten et le Torres del Paine

Comme perdue dans l’immensité des plaines de Patagonie australe, au bord du lac Argentino, El Calafate est la base stratégique pour la visite du parc national Los Glaciares. C’est ici que l’on peut observer quelques uns des plus grands glaciers du champ de glace patagonique : Spegazzini, Upsala et Onelli, mais surtout le géant Perito Moreno. C’est aussi depuis El Calafate que l’on rejoint en 3 heures de route le village de El Chalten, le Chamonix argentin. Le massif du Fitz Roy est l’un des plus beaux pour le trekking et la randonnée. 4 heures de route, cette fois-ci vers le sud, sont nécessaire pour traverser la frontière avec le Chili et rejoindre le parc national Torres del Paine. Entre glaciers, pics granitiques, cascades et lacs bleu turquoise, le paysage vous en met plein les yeux. Au total, la région est suffisamment riche en sites d’intérêt pour y passer 2 semaines. Il n’est pas nécessaire de reprendre l’avion. En outre, après le Torres del Paine, on peut même imaginer rejoindre Ushuaia en traversant le détroit de Magellan et la grande île de Terre de Feu.

 

Ushuaia, Punta Arenas et l’archipel de Patagonie

Ushuaia, Punta Arenas et l'archipel de Patagonie

Avec son ambiance de bout du monde et ses maisons en tôle coloré, le port d’Ushuaia attire de nombreux touristes venus du monde entier. Après avoir atterris, vous partez en exploration à l’intérieur de l’île de la Terre de Feu. Vous serez surpris par une nature particulière à la latitude, les arbres à barbes, les ñires, les coihues, les lengas et le nothofagus, le hêtre de la Terre de Feu. Après cette entrée en matière, vous embarquez sur l’un des bateaux de croisière à destination de Punta Arenas, au Chili. En 5 jours, vous explorez l’archipel de Patagonie australe et débarquez même au cap Horn. Enfin, depuis Punta Arenas on ne peut éviter une escapade de 2 ou 3 jours dans le parc Torres del Paine. Vous repartez enfin, vers l’une des capitales Santiago ou Buenos Aires.

error: Content is protected !!